Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Paroles de collègien

Tu es en 4e ou en 3e  et il te faut réflechir à ton orientation.
Quelques conseils d'élèves, tu dois : 
- te donner les moyens de choisir un métier qui te plaît.
Et oui, il va falloir peut-être travailler plus en classe mais c'est ton avenir que tu te prépares ne n'oublie jamais ;
- suivre les conseils de ton professeur principal ;
- rencontrer souvent le COP ;
- participer aux portes ouvertes des lycées ;
- réagir avant la fin du deuxième trimestre sinon tu vas souffrir.

Maintenant à toi de choisir ton métier pour demain.


Collège La Loge des Bois

undefined
undefinedundefined


undefined
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 08:51

Fauconnier

Dresser, soigner, éduquer

1) Description :

-Comprendre l'animal : ce qu’il veut, etc.

-Adapter le dressage : l’animal qu’on dresse doit s’adapter à son nouveau environnement avec les humains

 

2) Salaire :

 Le fauconnier reçoit le SMIC (environ 1 130 euros).

Mais il est possible de faire un métier parallèle (travail sur deux métiers. Ex : Je travail sur deux métiers fauconnière et vétérinaire).

3) Contre-indication :

Il est interdit de dresser directement un rapace sauvage capturé car, si vous le forcez il peut vous faire mal.

Par de débouché, moyennement rénuméré est nécessite souvent un autre emploi en parallèle.

 

4) Formation :

Il n’existe aucune formation spécifique pour le métier de dresseur d'animaux,

Il est conseillé de débuter en tant qu'assistant d'un dresseur professionnel confirmé,

Il est également conseillé de faire en parallèle des études du style soigneur d'animaux ou assistant vétérinaire.

 

5) Les condition de travail :

Travail en extérieur, seul ou en équipe, travail de jour et n’importe quel jour de la semaine (week-end et ferié compris).

6) Qualités et compétences :

Disponibilité, patience et pédagogie, être aux petits soins aux animaux.

7) Points positifs :

A contact de la nature et des animaux,

-permet de voyager partout en France et dans le monde.

 

Repost 0
Published by classes de DP3 - dans MÉTIERS PEU CONNUS
commenter cet article
10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 08:33
Facteur d'arc
Fabriquer, choisir, sculpter

 

Description :

 

Ce métier consiste à choisir le bois pour créer son propre arc.

Le facteur d’arc doit fabriquer des arcs à la demande de l’acheteur.
ll a ensuite un délai pour pouvoir fabriquer cet arc.

 

 

Salaire :

 

Dans l’industrie le salaire brut d’un  facteur d’arc avec un C.A.P ébéniste est entre1140 € et 1440€.Si il est installé en temps qu’artisan .Il touche bien évidemment son salaire par rapport à son carnet de commande.

 

Contre-indication :

 

Certaines allergie contre indiquent ce métier ( allergies à diffèrent bois ).Il ne faut pas être handicapé.

 

 

Mes propres questions :

Toutes mes fabrications sont uniques et différentes : Ainsi que la recette de la soupe au choux variera en fonction de l’humeur du jour du cuisinier, j’apporte à chaque arc une touche personnalisée au tireur : à même  moule, l’essence du bois de poignée et des lames donnera une identité différente.

Repost 0
Published by classes de 4ème - dans MÉTIERS PEU CONNUS
commenter cet article
27 mars 2007 2 27 /03 /mars /2007 09:37

Les métiers de l’aménagement du territoire et du cadre de vie

La protection de l’environnement est devenue une préoccupation pour les villes, les départements, les entreprises, etc., qui ont besoin d’être conseillés et soutenus dans leur action. Là encore, des professionnels sont nécessaires pour les assister : conseiller environnement, juriste spécialisé... Depuis quelques années, une panoplie de métiers ont trouvé leur place dans le cadre d’une amélioration de la qualité de vie.

Aménager le cadre de vie

Paysagiste
Dans le cadre d’un projet de construction ou de réhabilitation d’un quartier, le paysagiste intervient pour créer un cadre d’ensemble harmonieux en respectant le site dans lequel s’intègrent les nouvelles constructions. Doté d’une grande créativité et d’un sens de l’esthétisme, il conçoit également des espaces verts en collaboration avec un horticulteur.
Profil : en sortant de l’ENSP (Ecole nationale supérieure du paysage) de Versailles ou de l’Ecole d’architecture et de paysage de Bordeaux (EAPB), vous obtiendrez le titre de paysagiste DPLG (diplômé par le gouvernement). L’Ecole nationale d’ingénieur de l’horticulture et du paysage d’Angers délivre un diplôme d’ingénieur- paysagiste.

Urbaniste
L’urbaniste travaille en relation étroite avec les élus sur les politiques d’aménagement et la conception des programmes pour améliorer le cadre de vie. Pour étudier l’impact des projets d’équipement et de construction, il collecte des données démographiques, économiques, sociologiques... et recherche les solutions possibles. L’urbaniste peut également être amené à gérer des problèmes urbains comme celui des transports.
Profil : Les urbanistes sont issus d’études de géographie, de sociologie, de droit, d’architecture... ou d’ingénieur et ont complété leur formation par un troisième cycle en aménagement et urbanisme.

Inspecteur des sites
L’inspecteur des sites propose des mesures de protection pour les sites classés, comme les falaises d’Etretat, la forêt de Fontainebleau... voire des constructions du patrimoine architectural, dont il a la responsabilité.
Profil : une formation de de paysagiste, architecte-urbaniste ou géographe. Un goût pour les paysages, les contacts humains, le dessin et aussi l’écriture : « Un dossier bien écrit constitue un atout face à une commission qui traite des affaires administratives à longueur d’année. »

Informer, communiquer, sensibiliser et conseiller

Chargé de communication environnement
Les problèmes de pollution de l’air et de gestion des déchets font partie des préoccupations des citadins qui, aujourd’hui, souhaitent être informés sur ces questions. C’est la raison pour laquelle les entreprises, notamment dans le secteur de la chimie et les collectivités publiques, ont dû créer des postes de chargés de communication environnement.
Profil : niveau bac + 4 ou 5 en communication, relations publiques. Une formation initiale scientifique en biologie ou en écologie complétée par une formation en communication est très recherchée. Diplôme d’écointerprète.

Les éco-conseillers
Diplômés de l’Institut Eco-conseil de Strasbourg, les éco-conseillers travaillent pour 39 % d’entre eux dans les collectivités territoriales. « Les responsabilités varient selon la nature du poste, explique Céline Liébaut-Janin, responsable de l’Asfec (Association française des écoconseillers). Un quart des éco-conseillers est non seulement responsable d’un service et d’une politique environnement, mais aussi rattaché au secrétaire général de la mairie pour conseiller et travailler sur la dimension environnementale de tous les dossiers. D’autres ont une mission précise : en ce moment, c’est le problème des déchets qui fait recette dans les collectivités. Certains partagent leur temps entre différentes PME-PMI qui ne peuvent pas s’offrir un éco-conseiller à plein temps. » www.ecoconseil.org

Juriste en droit de l’environnement
Le droit de l’environnement ne cesse de s’étoffer d’année en année. Les directives européennes sont largement responsables de cette jungle législative en perpétuelle évolution dans laquelle entreprises et collectivités locales se retrouvent difficilement. C’est là qu’intervient le juriste environnementaliste qui connaît parfaitement la législation sur la protection de l’environnement et suit de près son évolution.
Profil : posséder une solide formation dans les différentes matières du droit et y ajouter une spécialisation en droit de l’environnement  : bac + 5 ou au-delà.

Animateur nature
L’animateur nature accompagne, encadre, anime des groupes (scolaires, touristiques...) auxquels il fait découvrir des sites naturels et qu’il sensibilise à la protection de la faune et de la flore. Il imagine des activités de découverte ou d’étude de milieux naturels (stage de minéralogie, géologie, ornithologie, étude d’écosystème, circuits thématiques de découverte...).
Profil : bac + 2 à bac + 4/5 dans le domaine de la biologie et de l’environnement, comme le BTSA gestion et protection de la nature, option animation nature. Une bonne stratégie consiste à compléter son cursus par une formation à l’animation délivrée par le ministère des Sports : Bafa, Defa ou BEATEP. Le DUT carrières sociales, spécialisation animation et médiation scientifiques de Tours (pour les titulaires d’un premier cycle universitaire scientifique ou technique) et la formation professionnelle d’éco-interprète du CPIE de la Bresse du Jura (Franche-Comté) dont l’objectif est de former des responsables pédagogiques ou des responsables de projet.

Formateur
Au-delà du rôle de sensibilisation et d’information qu’il partage avec l’animateur, le formateur intervient dans les centres professionnels de formation. Il a pour mission essentielle d’organiser des stages thématiques à destination des professionnels (ingénieurs et cadres de l’industrie, de l’ingénierie, des collectivités territoriales, de l’administration...) qui souhaitent s’initier à un domaine spécifique ou se perfectionner dans un secteur de l’environnement (industriel, urbain, rural...). Il doit suivre de près l’évolution juridique et technique de l’environnement afin de proposer et de développer des stages correspondant à la demande et aux nouveaux besoins. La plupart des formateurs ont derrière eux une longue et solide expérience dans le secteur de l’environnement.

Repost 0
Published by classes de 4ème - dans MÉTIERS PEU CONNUS
commenter cet article
6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 16:15
LES MÉTIERS DE L'ANIMATION DE L'IMAGE
 
Les métiers de la réalisation 
à un réalisateur de cinéma 
C'est au sens noble du terme, l'auteur du film. Il ou elle écrit, ou collabore à l'écriture du scénario, crée le découpage, choisit les comédiens, trouve les lieux, inspire la création des décors et des costumes. Sur le plateau, c'est un chef d'équipe, c'est lui, ou elle, qui dit "Moteur !" qui dirige le tournage et le montage du film.
 
à Un réalisateur de télévision 
peut faire un métier très proche de celui défini précédemment. Il ou elle crée, écrit ou imagine fictions et documentaires et en prend la direction dans une configuration proche de celle du film. Il peut aussi réaliser un spectacle en multicaméras, ce qui nécessite savoir-faire, très complémentaire du précédent.  
 
Les métiers de l’image
 àUn Chef Opérateur, ou Directeur de la Photographie 
est entièrement responsable de la qualité de l'image sur un écran et plus précisement de la lumière. C'est un métier qui nécessite de grandes connaissances techniques, mais aussi un sens artistique certain. On y accède après une expérience de cameraman. Un grand chef opérateur est une sorte de "sculpteur de la lumière".
 
àUn cameraman ou une camerawoman 
est responsable du cadre du film ou du documentaire. C'est celui ou celle à la caméra, qui est le premier à voir dans son viseur ce que sera le film.
Métier difficile, souvent pratiqué par monts et par vaux et dans tous les genres de productions : reportages, documentaires, fictions, multicaméras, prises de vues aériennes, sous-marines, etc. un cameramam doit avoir un fort goût pour l'aventure, mais aussi une grande rigueur dans la composition de ses images.
En film, il est entouré d'assistants : le pointeur, qui est responsable de la mise au point ou netteté de l'image et le second assistant qui lui s'occupe de la caméra et du chargement de la pellicule film.
  
Les métiers de la production 
àUn directeur de production
C'est la personne qui gère l'ensemble de la production, au niveau juridique comme au niveau financier. Il valide le plan de travail, établit le devis, rédige les contrats, loue les lieux, engage les comédiens, réunit et engage l'équipe, assure le suivi des tournages ou des captations, gère le montage et les finitions. Il peut être producteur exécutif, ou producteur délégué.
 
àUn Assistant de production
Il assure le suivi de l'ensemble des tâches, sous la responsabilité du directeur de production. Ses compétences sont multiples. Il doit avoir un grand sens de l'organisation, et un don naturel pour les relations humaines.
 
àUn régisseur d'extérieurs
Il organise tous les aspects matériels du tournage : recherche et locations des lieux, organisation des déplacements, gestion des moyens du tournage, prévision pour les repas, mesures de sécurité pour les tournages présentant un danger.
 
 
 Les métiers du Son 
Les métiers du Son sont innombrables et couvrent toute l'étendue de l'univers sonore. C'est un terrain immense, qui va de l'acoustique, à l'industrie du disque, en passant par la sonorisation, par la composition, ou par les métiers du Son en relation avec l'Image. L'Institut s'est spécialisé dans ces types de formations hautement qualifiantes.
 
àLe Preneur de Son ou Perchman
est responsable du placement et de l'exploitation des micros pendant le tournage d'une fiction ou d'un documentaire. Il ou elle travaille en collaboration étroite avec son équipe.
 
àL'ingénieur du son
a pour charge de mettre en place tout le dispositif d'enregistrement du son. C'est "l'oreille" d'une production. C'est lui qui doit rendre, c'est à dire interpréter un espace sonore, ses timbres, sa résonnance, ses sonorités.
 
à Le Monteur Son et le Mixeur Son
travaillent aujourd'hui dans des régies ou des auditoriums très sophistiqués. Ils en maîtrisent parfaitement la technique, mais leur vrai travail est artistique. Ils prennent en charge la matière sonore brute. Ils ont pour charge de créer un espace et un univers sonores en adéquation avec les objectifs d'une production.
  
Les métiers du Montage 
 àUn Monteur film
sont les collaborateurs les plus proches du réalisateur. Leur métier, très important, consiste à choisir les images et les sons qui seront vus par le spectateur. Ils sélectionnent dans le foisonnement des matériaux provenant du tournage (les "rushes") les éléments qui vont créer du sens. Ces images et ces sons, ils les organisent dans un "discours", leur trouvent une écriture, une grammaire, une construction dramatique. Un monteur est par nécessité un grand conteur, un orfèvre maîtrisant parfaitement les temps du récit, rapide, précipité, elliptique ou au contraire calme et serein. Un monteur peut couper et coller de la pellicule film, il peut monter et copier de la bande vidéo ou il peut utiliser les ordinateurs du montage virtuel : l'outil change, le métier reste le même.
 
àUn monteur-Truquiste 
est passionné par les effets spéciaux. Il est en admiration devant l'oeuvre de Mélies, de Spielberg... ou de Cameron. Il crée ses effets à l'aide d'outils classiques (incrustations, manipulation d'images) ou de plus en plus sophistiqués et très orientés vers les images de synthèse. 
 
Les métiers du Multimédia 
C'est un univers qui vient de naître et qui connait un grand développement. Le Cédérom est commercialisé aujourd'hui dans les grandes surfaces, mais la véritable explosion des années 2000 sera celle d'Internet et des sites Web.
A 3IS, s'est ouvert en 98 une filière multimédia en troisième année de Formation Initiale. En formation continue, de nombreux stages, courts ou longs, conventionnés ouvrent les portes de ce nouveau secteur.
 
àLe Concepteur Multimédia
 est capable d'imaginer la forme ou le contenu d'un Cédérom ou d'un site Web.
 
àLe Chef de Projet
doit également en maîtriser les aspects financiers, juridiques, ainsi que savoir diriger une équipe et lui donner les moyens techniques de réaliser son travail.
 
àLe Programmeur
travaille sur des logiciels spécialisés, il ou elle va pouvoir rendre opérationnelles les idées du concepteur. Ce but est atteint parfois en maîtrisant des langages informatiques ou en se spécialisant dans des logiciels dits logiciels d'auteur.
 
àLes graphistes multimédia
Ils maîtrisent un grand nombre de techniques. Ils savent dessiner ou mettre en page des éléments graphiques. Ils connaissent les logiciels de mise en page, de dessin et de retouche des images. Parfois les graphistes se spécialisent dans la 3D et deviennent infographistes.  Le concepteur sonore ("Sound designer")est l'auteur de l'univers sonore d'un Cédérom et dans les années à venir, sera responsable du son d'un site Web.     
Repost 0
Published by classes de 4ème - dans MÉTIERS PEU CONNUS
commenter cet article
25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 13:12
HORLOGER
Évolution oblige : de la belle mécanique d'antan, on est passé à la montre à quartz, c'est-à-dire de la mécanique à la microtechnique et à l'électronique. Dans la fabrication de luxe, on réalise aussi des montres traditionnelles.
L'horloger - réparateur répare des montres, des pendules, des réveils dans un magasin ou chez un artisan. En atelier de fabrication, il se consacre au montage et à l'assemblage.
Le technicien horloger (baccalauréat professionnel) maîtrise les techniques modernes et connaît les anciennes. Il est ainsi capable de refaire des éléments de mécanismes pour des modèles d'autrefois. Dans l'industrie, il se situe à la fabrication ou au contrôle.
Le concepteur peut réaliser des produits nouveaux ou restaurer ce que nous appelons notre patrimoine d'appareils de mesure du temps. Rappelons que les emplois se rencontrent surtout dans l'Est de la France (Franche-Comté) surtout ou Alsace et Savoie, et pourquoi pas pousser jusqu'en Suisse.
 
L’OSTÉOPATHE
L’ostéopathie tente de corriger, grâce à des manipulations manuelles, la structure des os, des articulations et muscles. Elle consiste en un ensemble de pratiques médicales permettant de diagnostiquer et traiter les dysfonctions d’un patient par restauration des mobilités tissulaires.
Le médecin ostéopathe prend en charge toutes les pathologies d’origine musculaire ou ostéo-musculaire (non inflammatoires, non infectieuses et non tumorales), avec leurs conséquences. Les seuls outils de l’ostéopathe : ses mains.
 
Repost 0
Published by classes de 4ème - dans MÉTIERS PEU CONNUS
commenter cet article
25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 13:03
BIJOUTIER/JOAILLER
 
Le bijoutier joaillier fabrique de façon artisanale bagues, bracelets, colliers, broches en utilisant l’or, l’argent, le platine, souvent agrémentés de pierres précieuses. Il transforme, répare ou restaure, selon des techniques anciennes, les pièces qui lui sont confiées.
Le bijoutier joaillier travaille en atelier, assis le plus souvent devant un établi, excepté pour les opérations de fonte et de polissage.
Toutes les phases de production exigent une grande précision du geste et une attention.
 
 
DINANDIER ORFÈVRE
 
L’orfèvre fabrique et répare des objets en métaux précieux, pour la maison, l’ameublement, la table, les cérémonies du culte, les trophées sportifs… L’orfèvrerie est un métier d’art qui utilise des techniques très anciennes. Le planeur en orfèvrerie découpe une plaque de métal ou ­d’argent aux dimensions de l’objet (plat, coupe, timbale…). Puis à l’aide d’un maillet en bois, il forme l’objet en refoulant peu à peu le métal. Á chaque étape du travail, la pièce est recuite au chalumeau pour assouplir le métal. Les objets peuvent être décorés par le ciseleur ou le graveur. Ils sont parfois argentés au bain électrolytique par les argenteurs. Le polissage parfait la surface de la pièce. Pour exercer ce métier, deux statuts sont possible : salarié ou artisan.
Le dinandier travaille par martelage les métaux tels que le cuivre, l’étain, le plomb, pour produire différents objets décoratifs.
Repost 0
Published by classes de 4ème - dans MÉTIERS PEU CONNUS
commenter cet article